L'étude DAWN a mis en évidence l'efficacité de la thrombectomie jusqu'à 24h après le début des symptômes d'un AVC.

Tous les patients étaient évalués cliniquement et par IRM (Diffusion pour mettre en évidence une ischémie, FLAIR pour évaluer l'heure de l'AVC, T2 ou EG pour déterminer la présence de sang, TOF non injecté pour déterminer si le flux sanguin est altéré).

Les patients ont été divisés en trois groupes :

  1. > 80 ans, NIHSS >10, taille de la lésion < 21 cc
  2. <80 ans, NIHSS >10, taille de la lésion < 31 cc
  3. <80 ans, NIHSS >20, taille de la lésion < 51 cc

L'étude démontre qu'il faut traiter 2,8 patients par thrombectomie pour que l'un d'entre eux ne soit plus dépendant et ce quel que soit le groupe de patient.

L'étude NOR-TEST a démontré la non infériorité de la thrombolyse par TECNEPLASE versus l'ALTEPLASE. La TECNEPLASE a l'avantage de pouvoir être administrée en bolus unique non suivi d'une injection IVSE comme l'ALTEPLASE.

Les résultats de ces deux études devraient amener à restructurer les filières AVC, les patients redevables d'une thrombectomie (qui sera vraisemblablement précédée d'une thrombolyse) devant être réorientés vers un centre de neurologie interventionnelle. De même, la patients thrombolyses par TECNEPLASE ne nécessitant plus la poursuite d'un traitement thrombolytique IVSE pourraient être transférés sans médicalisation des centres périphériques vers les centres de neurologie interventionnelle.

 

Source MEDSCAPE (publication du congrès URGENCE 2017)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir