L'administration rapide d'acide tranexamique réduirait le risque de mortalité de 70% en cas d'hémorragies sévères.

Cependant, l'instauration précoce du traitement est primordiale, car tout délai d'administration, même court, réduirait les bénéfices du traitement. Chaque année, deux millions de personnes dans le monde meurent des suite d'une hémorragie extra crânienne. A cela se rajoute 100.000 décès par hémorragies du post-partum.

Les études WOMAN et CRASH-2 ont montré une diminution de mortalité due à des hémorragies du post-partum ou après des blessures graves de près de 30% si l'acide tranexamique est administré dans les trois heures.
Parmi les femmes souffrant d'une hémorragie post-partum, 1,5% des personnes décédées après avoir reçu de l'acide tranexamique sont mortes de saignements (155/10034) contre 1,9% des personnes décédées après avoir reçu un placebo plus les soins standard (190/9977).
Parmi les patients traumatisés, 4,9% sont morts après avoir reçu de l'acide tranexamique (489/10060) comparativement à 5,7% qui sont décédés après avoir reçu un placebo et des soins standard (574/067).

Globalement, comparativement aux patients qui ont reçu un placebo, ceux qui ont reçu de l'acide tranexamique avaient 20% de chance supplémentaire de survivre (odds ratio, 1,20; 95% intervalle de confiance, 1,08-1,33;) P =. 001). Toutefois, s'il est donné immédiatement, l'acide tranexamique a amélioré la survie de plus de 70% (odds ratio, 1,72; 95% intervalle de confiance, 1,42-2,10;) P < 0001). Pour chaque retard de 15 minutes dans le traitement, les chances de survie ont été réduite d'environ 10%, même après avoir pris en compte l'âge et la tension artérielle systolique, qui sont des facteurs de risque important de décès résultant d'un saignement. Aucun avantage n'a été constaté si le traitement a été retardé au-delà de 3 heures.


Les chercheurs n'ont également trouvé aucune preuve de complications ou de risques accrus d'événements thrombo-emboliques comme une crise cardiaque, un AVC, une embolie pulmonaire ou une thrombose veineuse profonde chez les patients recevant de l'acide tranexamique. Et ils ont noté moins de cas de crises cardiaques avec l'acide tranexamique qu'avec le placebo.

Sources : https://www.medscape.com/viewarticle/888186?nlid=118994_1362&src=WNL_mdplsnews_171110_mscpedit_emed&uac=174479BY&spon=45&impID=1479542&faf=1#vp_2