La fibrillation auriculaire est :

  • le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent avec une augmentation importante en nombre de patients prévue dans les prochaines années.
  • une cause majeure  d'AVC, d'insuffisance cardiaque, de mort subite et de morbidité cardiovasculaire.
  • associée à une dégradation de la qualité de vie et des symptômes incluant la fatigue, les palpitations, l'essoufflement, l'oppression thoracique, les troubles du sommeil et les difficultés psychosociales.

Diagnostic et dépistage :

  • le diagnostic de fibrillation auriculaire nécessite un ECG démontrant un intervalle RR irrégulier et l'absence d'ondes P pendant au moins 30 secondes.
  • le dépistage ECG est utile dans les populations à risques de fibrillation atriale ou celles à hauts risques d'AVC incluant les victimes d'AVC et les personnes âgées.

Prévention et prise en charge :

  • traitement adéquats des facteurs cardiovasculaires sous-jacents pour prévenir l'apparition d'une FA, comme l'hypertension, l'ischémie myocardique, les pathologies valvulaires et l'insuffisance cardiaque.
  • évaluation des symptômes en relations avec la FA en utilisant le score modifié de l'European Heart Rythm Association (EHRA).

Score EHRA modifié Symptômes Description
1 Aucuns Pas de symptômes
2a Légers Activités journalières non impactées
2b Modérés Activités journalières non impactées, mais le patient est gêné par les symptômes
3 Sévères Activités journalières impactées
4 Débilitants Activités journalières impossibles

Implication du patient :

  • fournir des informations adaptées au patient et l'éduquer pour lui permettre de se prendre en charge.
  • proposer des changements de modes de vie pour rendre la prise en charge plus efficace.

Prévention de l'AVC :

  • mettre en place un traitement anticoagulant pour tous les patients souffrant d'une FA sauf s'ils sont classés comme à faible risque par le score CHA2DS2-VASc ou s'il existe une contrindication absolue à la prescription d'anticoagulants.
  • lors de l'initiation du traitement, un anticoagulant non antagoniste de la vitamine K (NOAC)doit être préféré sauf chez ceux avec une sténose mitrale modérée à sévère, une valve cardiaque mécanique ou une insuffisance rénale sévère.
  • les patients avec un flutter auriculaire doivent être anti coagulés de la même manière.
  • les risques modifiables d'hémorragies doivent être réduits chez tous les patients souffrant d'une FA anti coagulés, entre autres en traitant l'HTA, en minimisant l'association avec les antiagrégants plaquettaires et les AINS, en traitant les anémies, en éliminant les causes de pertes sanguines, en maintenant l'INR stable et en limitant l'ingestion d'alcool.
  • ne pas utiliser l'aspirine ou les antiplaquettaires en prévention de l'AVC dans la FA.

Contrôle de la fréquence cardiaque :

  • contrôler le fréquence de réponse ventriculaire chez tous les patients souffrant de FA. On peut tolérer une fréquence cardiaque < 110 bpm au repos.
  • une majoration des doses ou une association médicamenteuse sera proposée pour les patients qui continuent à ressentir des symptômes relatifs à la FA.
  • une évaluation de la fonction cardiaque (ex. échographie) peut guider le choix du traitement.

Contrôle du rythme :

  • restaurer et maintenir un rythme sinusal visant à améliorer les symptômes en relation avec la FA chez tous les patients éligibles.
  • ne pas utiliser de traitements visant à régulariser le rythme cardiaque chez les patients asymptomatiques ou ceux souffrant d'une FA permanente.
  • Prise en charge à la phase aiguë
  • une cardioversion électrique ou pharmacologique peut être envisagée après considération et prise en charge du risque d'AVC
  • Anti-arythmiques
  • choisir le traitement en fonction de son profil de sécurité
  • utiliser un traitement de courte durée quand cela est possible et associer avec une réduction du poids, un contrôle de la TA, un traitement de l'insuffisance cardiaque et la pratique d'exercice physique modérée
  • Ablation par cathétérisme
  • envisager une ablation par cathétérisme en cas d'échec de la prise en charge médicamenteuse ou chez certains patients sélectionnés en première ligne en cas de FA paroxystique symptomatique
  • l'anticoagulation en prévention de l'AVC devrait être poursuivie à vie chez les patients à haut-risque d'AVC, même en cas de succès d'ablation
  • Ablation chirurgicale
  • l'ablation peut être réalisée chez les patients symptomatiques au cours de chirurgie cardiaque pour une autre pathologie ou en cas de chirurgie à thorax ouvert ou de thoracoscopie
  • l'anticoagulation en prévention de l'AVC devrait être poursuivie à vie chez les patients à haut-risque d'AVC, même en cas de succès d'ablation

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir